Protégez votre compagnon du froid

18/12/2017

Protégez votre compagnon du froid

Protéger son chien du froid et des méfaits de l'hiver

Bien que nous sachions que le chien est plus résistant au froid que l'être humain, il y a des précautions à prendre tout au long de la période hivernale. Surtout, il ne faut pas surestimer leur résistance au froid.
Dans nos régions, on constate que nos chiens vivent de moins en moins à l'extérieur. Ils font partie, bien souvent, de la cellule familliale et vivent à l'intérieur de l'habitation. Ce qui a pour conséquence de les rendre moins résistanst au froid.

Voici quelques conseils de prévention afin d'éviter les problèmes, liés au froid ou à la neige, qui peuvent devenir très graves pour votre compagnon.

Le pelage du chien est une bonne protection contre le froid. Il est évident que les races à poils longs, denses et avec un sous poils épais (Husky, St. Bernard, Terre-Neuve...) sont plus résistantes que les races à poils courts. Par contre, les races naines type Chihuahua, Yorkshire, etc... sont réputées pour être plus sensibles au froid et aux rigueurs de l'hiver.

L'âge du chien joue un rôle aussi :
Les chiots ou les chiens âgés sont moins résistants au froid. Leur capacité de lutte contre le froid n'est pas optimale.

Le mode de vie du chien :
Les chiens vivant à l'extérieur ou entrainés à des activités d'extérieurs (chasse, agility, course...) sont, bien sûr, plus résistants au froid par rapport aux chiens vivant à l'intérieur de la maison ou de l'appartement.

L'état d'embonpoint du chien :
Un chien maigre sera plus sensible au froid qu'un chien à l'embonpoint normal.
Contrairement à ce que l'on peut croire, un chien obèse n'est pas plus résistant qu'un chien à poids normal.

Conseil pour le chien dormant à l'extérieur :
Un chien habitué à vivre à l'extérieur sera beaucoup plus résistant au froid mais il y a des critères à respecter en ce qui concerne son lieu de couchage et son alimentation.

Lieu de couchage (niche) :
Il faut s'assurer que la niche du chien le protège bien du froid et soit bien isolée. Il ne faut pas que cette niche soit trop grande mais bien ajustée à la taille du chien. C'est la chaleur dégagée par le corps qui permet de maintenir une température agréable dans la niche. Une niche trop grande risque de ne pas bien isoler le chien contre le froid et l'exposer à des lésions d'engelures aux extrémités des oreilles et de la queue par des températures très froides.

La niche doit permettre au chien de se coucher confortablement et c'est tout !

Le toit de la niche doit être traité avec un revêtement isolant (polystyrène, caoutchouc) augmentant la résistance au froid.
Il est important aussi que la niche soit bien isolée du sol et un des moyens est de surélever la niche avec des pieds en plastique qui vont assurer une bonne isolation.
Il faut mettre à la disposition du chien un tapis isolant ou un lit de couchage à l'intérieur de la niche. Le tapis isolant se fixe contre les parois intérieurs de la niche.

Le frisson est un moyen de lutte contre le froid, aussi si vous constatez que votre chien frissonne dans sa niche c'est que celle-ci ne lui apporte pas suffisament de confort au niveau de la chaleur. Attention à l'hypothermie !

Alimentation en hiver pour chien vivant à l'extérieur :
Les besoins en calories des chiens vivant à l'extérieur sont supérieurs par temps froid, aussi, il est recommandé d'augmenter de 25/30% la ration alimentaire quotidienne pour ces chiens.
Attention aussi à l'eau !
Pour ne pas avoir de l'eau trop froide voire gelée, je vous conseille de remplacer le bol en acier inoxidable par un bol en plastique ou alors mieux, par un bol chauffant. (Soyez rassuré toute l'électronique est scéllée à l'intérieur du bol.)

Conseils pour les chiens se promenant dans le froid :
Il faut savoir qu'un froid sec est beaucoup mieux supporté qu'un froid humide.
Races de chiens à poils courts ou à pelage peu dense (petites races à poils ras, chiens miniatures, lévriers) sont plus sensibles au froid.
Par temps froid, il est donc conseillé de leur mettre un manteau ou un pull. Ces manteaux ou pulls sont également recommandés pour les chiots et les chiens âgés.

Pour les races nécessitant un toilettage (Caniche, Fox, Schnauzer, Westie...) il est également conseillé de ne pas faire toiletter ces chiens pendant les périodes de grand froid.

Attention à la neige :
Les chiens aiment jouer dans la neige mais celle-ci peu s'agglomérer en petites boules au niveau du pelage ou entre les coussinets. Cela peut être douloureux !
Aussi, à chaque retour de promenade dans la neige, il est conseillé de bien sécher le chien et de bien rinçer à l'eau entre les coussinets. De petits cailloux peuvent s'insinuer entre ses coussinets et provoquer des pathologies (boiteries, plaies).
N'hésitez pas à bien sécher votre chien en utilisant une serviette bien sèche ou un sèche-cheveux sur position tiède.

La neige peut provoquer des microcoupures au niveau des coussinets et les rendre sensibles notemment au sel de déneigement. Pour éviter la formation de ces petites boules de neige au niveau des coussinets, je vous conseille de couper les poils entre les coussinets.

Conseil de prévention :
Avant de sortir votre chien dans la neige, vous pouvez lui appliquer de la vaseline ou du Biobalm au niveau des extrémités des oreilles, de la truffe, des coussinets et du scrotum pour les mâles. Cette pommade servira d'isolant thermique. Cette pommade 100% naturelle évitera aussi les fissures de la truffe ou des coussinets et a un effet apaisant.

Si votre chien ingère de la neige, cela peut lui provoquer des pathologies gastro-intestinales (vomissement, diarrhée).
Essayez d'éviter cette ingestion !

Le sel de déneigement (Chlorure de Soude) :
Ce sel à base de Chlorure de Soude contient aussi du Magnésium qui est toxique pour le chien et provoque des irritations au niveau des coussinets et peu inciter le chien à se lécher à cet endroit aggravant ainsi les lésions.
De plus, ce sel est toxique si le chien ingère ce produit. Il provoque des brûlures au niveau de la langue et dans la gueule.
Sur un coussinet atteint de coupure dûe à la neige ou à la glace, le sel va s'incruster dans ces plaies, déshydrater les couches cornées des coussinets et va aggraver les lésions, rendant l'appui très douloureux.
Vous pouvez aussi mettre, en prévention, des bottines de protection aux pattes de votre chien durant la période de déssalage intensif.
Lorsque vous déneigez vos espaces privés (cours, entrée de garage, trottoir) utilisez des produits non toxiques comme le sable par exemple.
Pensez à vos compagnons et surtout stockez les produits pour faire fondre la neige dans des endroits sécurisés, à l'abri de vos animaux et de vos enfants.

Intoxication au sel de déneigement :
Si votre chien ingère du sel de déneigement, il peut s'intoxiquer avec des risques de problèmes digestifs. Vomissement et diarrhée peuvent être les premiers symptômes suivis de douleurs abdominales.
De plus, cela stimule la soif et engendre une prise de boisson (eau) anormalement élevée avec des risques de ballonnement surtout pour les grandes races.

L'ingestion répétée de sel de déneigement peut également provoquer des lésions au niveau des reins et du pancréas, des symptômes neurologiques peuvent également survenir.
Si votre chien a ingéré un peu de sel de déneigement, je vous conseille de lui donner un petit repas assez rapidement.
Par contre en cas d'ingestion assez importante ou de manière répétée, consultez votre vétérinaire car les lésions peuvent être graves.

Conseils de prévention pour les coussinets avant l'hiver :
Pour préparer les coussinets de votre chien pour l'hiver, vous pouvez utiliser une solution tannante incolore qui fortifie la corne des coussinets. Cette solution va durcir les coussinets et aussi assurer une souplesse.
Cette lotion s'appelle "Solipat" (ou "Canisport") et vous devez commencer ce traitement préventif quelques jours avant le début de l'hiver (novembre). Le flacon est muni d'un tampon qu'il suffit d'appliquer sur les coussinets comme si vous appliquiez de la cire sur vos chaussures. La fréquence d'application est d'une fois par jour la première semaine et ensuite tous les deux jours pendant toute la période hivernale.
Évitez que le chien ne se lèche les coussinets juste après l'application et ce, en le surveillant ou en le distrayant.

Plaies sur les coussinets (traitement) :
Si les coussinets de votre chien ont des plaies (coupures, crevasses, gerçures) vous devez soigner ces lésions et vous pouvez utiliser une pommade type "Dermaflon crème". C'est une pommade cicatrisante avec une application matin et soir.
Mais pour avoir une bonne chance de guérison, vous devez protéger les coussinets à l'aide de bandages et/ou de bottes de protection pour les promenades.

Quelques conseils de prévention en période hivernale :
Chien souffrant d'arthrose : si votre chien souffre d'arthrose, n'oubliez pas qu'en période hivernale la douleur risque d'être plus intense. Mettez lui à sa disposition un espace de couchage confortable et suffisament épais, au chaud, et faites lui faire un peu d'exercice à l'intérieur de la maison pour maintenir son activité. Il faut surtout éviter une fonte musculaire trop importante. Demandez à votre vétérinaire un traitement avec des molécules de protection articulaire et qui retarde la dégénéréssence des cartilages.
Les chondroprotecteurs (chondroïtine sulfate, glucosamine) font partie de cet arsenal thérapeutique. Ce sont des produits à utiliser par cure et sur le long terme. Votre vétérinaire peut aussi vous proposer des injections : Ara 3000 Béta.

Attetion à l'antigel :
Les produits antigels sont bien sûr manipulés durant la période hivernale par les propriétaires de voitures, surtout n'oubliez pas que ces produits sont TOXIQUES pour vos animaux de compagnie. L'antigel qui contient de l'étyléne glycol est très toxique, il suffit parfois de quelques cuillères à café pour provoquer la mort de votre compagnon (dépression respiratoire, acidose métabolique, blocage des reins par les crystaux d'oxalate de calcium).
Surtout, là aussi, stockez ces produits hors de portée de vos animaux de compagnie et si lors d'une manipulation, du liquide antigel se trouve sur le sol, nettoyez immédiatement !

Il existe des produits antigel moins toxiques que ceux contenant de l'étylène glycol, renseignez-vous auprès de votre garagiste.
Si vous êtes témoin de l'ingestion de produit antigel par votre chien, contactez immédiatement votre vétérinaire, celui-ci n'a que quelques heures pour agir et éviter des lésions irréversibles souvent fatales pour nos animaux de compagnie.

Recommandations pour sécuriser les promenades :
- Coupez les griffes de votre chien pour qu'il ne s'accroche pas dans la neige ou sur la glace.
- En hiver, les jours raccourcissent, aussi, lors de promenades nocturnes, utilisez un collier réfléchissant ou un manteau avec des bandes réfléchissantes pour votre chien. Vous, équipé de la même manière, et votre compagnon serez plus en sécurité et plus visibles par les conducteurs.
- Pour les chiens se promenant "seul" sur des terrains enneigés, il y a un risque, peut-être, de moins bien se repérer par l'odorat. Aussi, je vous conseille d'inscrire sur son collier un nom, un numéro de téléphone, une adresse, pour pouvoir identifier facilement votre compagnon en cas de perte.

J'espère que ces quelques conseils permettront à votre chien de passer cette période plus en sécurité et moins "agressé" par les rigueurs de l'hiver.

Retour
Top